Les chroniques    16|09|2003

Un monde fou et amnésique ˛Imprimer

«Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme.» Camus

Ariel Sharon serait-il un terroriste ?
Qui est ce terroriste qui faisait exploser des hôtels occupés par des civils?
Qui est ce terroriste qui aurait eu des implications dans les charniers de Sabra et Chatila ?

Qui est ce terroriste qui planifie les destructions des maisons de civils ?

Ariel Sharon serait-il un fasciste ?
Qui est ce fasciste qui, à la suite de bien d'autres fascistes, annexe des régions entières pour y implanter des colonies ou occupe des régions où les gens vivent, sans le moindre droit, sous la domination de son armée ou de milices armées nommées "les colons" ?

Ariel Sharon serait-il un malade mental ?
Qui est ce malade mental qui espère que l'occupation de régions entières entraînera la fin de guérilla ou de la terreur ?
Qui est ce malade mental qui envoie ses F16 lancer des missiles contre des civils pour "liquider" des teroristes ?

Serait-il le seul ?
Quelle est la santé mentale de ceux qui divisent un pays par un mur soit-disant infranchissable ?

Quelle est la santé mentale de ce Liebermann, ministre de Sharon qui propose froidement « Il n'y a qu'à utiliser les gaz, ça les fera sortir... » à propos des assiégés de l'église de la nativité ou encore « Il serait préférable de noyer ces prisonniers, dans la Mer Morte si possible, puisque c'est le point le plus bas du globe.» ?
Quelle est la santé mentale de ceux qui décident d'une "liquidation physique", d'un assassinat pour parler clair, d'un président élu au suffrage universel ?

Quelle est la santé mentale de ceux qui votent des résolutions et ne les font pas respecter ?
Sur les 175 résolutions de l'ONU avant 1990, 97 l'ont été contre Israël. De plus, sur les 690 résolutions votées par l'Assemblée générale des Nations-Unies avant 1990, 429 l'ont été contre l'État Hébreu qui n'en a respecté aucune.

Les positions outrageusement pro-israélienne et systématiquement anti-palestiniennes sont bien connues. Quelle est, dès lors, la santé mentale de ces centaines de millions d'européens, de canadiens et d'américains qui ne voient rien de mal à ce que d'autres vivent sans le moindre droit sous la domination monstrueuse de la bêtise et de la mort ?

Pierre Bailleux, 16 septembre 2003

Post-sciptum au 19 septembre 2003 :
Alors que l'armée israélienne a détruit plus de deux mille maisons de familles palestiennes, soit pour avoir abrité un terroriste, soit pour s'emparer tout simplement de leurs terres, les familles des colons juifs, membres de réseaux terroristes antipalestiniens condamnés comme tels par le tribunal du district Jérusalem, dorment tranquillement dans leurs maisons "coloniales".
Question : Quelle est la santé mentale des courageux anonymes qui - dans leurs messages rageurs reçus à la rédaction - m'accusent d'incitation au terrorisme ?